Faut-il encore présenter le GIEC ? Ce groupement international d'experts scientifiques nous concocte des rapports d'évaluation détaillés sur l'état des connaissances scientifiques, techniques et socio-économiques sur le changement climatique, ses impacts et les risques futurs, ainsi que sur les options pour en freiner le rythme. 
La 6e édition du rapport du GIEC, en trois volets, a été diffusé récemment, voici le résumé du constat scientifique.

La pandémie mondiale de Covid-19 pointe le lien entre écosystèmes, biodiversité et émergence de nouvelles maladies infectieuses.
Pourtant, les analyses globales sur l’émergence des maladies infectieuses et leur transmission manquent.
Une vision lacunaire d'autant plus dramatique que le cercle vicieux entre émergence de maladies zoonotiques et déforestation a encore été renforcé par les impacts du Covid-19 !

Je suis quotidiennement les recherches qui se font sur le Covid-19 mais Noël approchant, avec sa ribambelle de craintes et contraintes dues au Covid-19, j'ai fait le point sur le fameux "les enfants ne sont pas contagieux".
Voici donc un article un peu particulier : au départ, je faisais un texte pour les membres de ma famille... mais, finalement, je partage (et complète) ici quelques infos sur le Covid-19 et les coronavirus en général.
Bonne lecture et bonnes Fêtes !

Des chercheurs ont étudié le climat qui était présent sur Terre il y a 55 millions d'années en étudiant des minéraux présents dans des sols très anciens.
Et même si le taux record de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère du Paléocène n'est pas encore égalé, nous nous en approchons.
Ce "vieux climat" pourrait donc donner une idée de ce que nous nous préparons comme climat dans quelques dizaines d'années : (très) chaud et (très) humide.

Maladie virale zoonotique à l’origine d’épidémies importantes, la fièvre de la Vallée du Rift (FVR) se transmet du bétail à l’humain. Une équipe internationale multidisciplinaire a développé un modèle pour étudier la dynamique de l’épidémie de FVR qui a touché le département ultramarin français de Mayotte en 2018-2019. Il permet de déterminer les proportions de transmission directe et indirecte, et de donner des pistes pour lutter contre les épidémies émergentes qui ne cessent de se succéder.

Les cigarettes ne nuisent pas qu'à la santé des fumeurs... surtout quand les mégots finissent leur trajet près des côtes ! Et c'est souvent le cas : les mégots représentent 40% des déchets ramassés sur les plages de Méditerranée. Problème : en plus d'être des déchets plastiques néfastes aux animaux marins, les mégots ont un impact environnemental : ils acidifient l'eau de mer, y dissolvent des métaux et favorisent la présence de bactéries inhabituelles près des côtes.

Latest articles (EN)

  • The wet desert

    "Somewhere here, a landscape has been lost...". In UK, landscapes such as the Highlands of Scotland, The Lake District and Dartmoor are symbols of wilderness. However, these places have been farmed, mined and inhabited by people for millennia. In hidden corners of the moor, relics of its past cling on relics that point to the bizarre fact that when humans first arrived here, these open landscapes were temperate rainforests.
  • Think twice about roof racks: added items cost you as much as +25% in gas

    Think twice about roof racks: added items cost you as much as +25% in gas

    While you get ready to hit the road this summer, think twice before hitching a roof racks to your car: added items cost you as much as 25% more in gas! In US, the increasing usage of roof racks (+200% in 2040) may turn into a real concern: they already are responsible for almost 1% of fuel consumption.Lawrence Berkeley National Laboratory researcher Alan Meier and Yuche Chen of the National Renewable Energy Laboratory have estimated the fuel consumption penalty of roof racks.