2011 01 snow cannon 999290 pixabayPassée de technologie de secours à une utilisation systématique, les canons à neige se multiplient : chaque saison, près de 20 millions de mètres cube d'eau sont prélevés pour immaculer de neige de culture 5 300 hectares de pistes de ski en France  (soit ~20% de la surface des pistes, évaluée à environ 25 000 ha pour l'ensemble des 330 stations françaises).
Une évolution qui pose la question du constat réel des impacts sur l'environnement et sur les stations de montagne qui se doivent d'allier accueil, viabilité économique et respect du cadre naturel.

rebellion men 2869170 640Plusieurs organisations et associations se mobilisent pour "faire du bruit" et infléchir les politiques actuelles. En voici quelques-unes.

Rébellion (du latin rebellio).
Action de se rebeller, de se révolter. Ensemble des rebelles, des sujets en état de révolte. Attitude d'opposition, de révolte, d'indiscipline.

2018 09 GCO non merci scandaleDiscutable et discuté depuis le départ, le projet de Grand contournement de Strasbourg fait l'objet d'un passage en force tellement incompréhensible et agressif qu'il est de plus en plus dénoncé. Aux côtés du Collectif "GCO non merci" qui agit depuis 2004, la protestation rassemble de plus en plus de monde (associations, ONG, syndicats, citoyens et élus) et les "événements" qui entoure le projet trouvent un écho de plus en plus large...

logo monde diploLe mensuel Le Monde Diplomatique a publié mon article d'analyse de l'impact environnemental du GCO (Grand contournement Ouest) de Strasbourg dans son édition de mars 2019, sous le titre "En Alsace, la route envers et contre tout".

"Un grand projet inutile ressorti des cartons - Avec la prise de conscience de la dégradation de l’environnement, de nombreux garde-fous et dispositifs d’expertise des grands projets ont été mis en place. Mais leur efficacité reste faible, car l’État peut s’en affranchir en toute impunité, comme le démontre le plan de contournement routier de Strasbourg."


 

logo TA STGAprès l'annulation du permis d'aménager un viaduc près du chateau de Kolbsheim le 14 février 2019, le Tribunal administratif de Strasbourg a validé le deuxième permis que le Préfet du Bas-Rhin  a accordé à Arcos / Vinci en début d'année (en remplacement du premier, pendant les procédures judiciaires).
Le Tribunal n'explique pourtant pas dans son ordonnace de jugement pour quelles raisons il rejette en bloc les arguments évoqués par Alsace Nature.

logo TA STGAprès la suspension du permis d'aménager un viaduc près du chateau de Kolbsheim le 14 septembre 2018 (sans interrompre cependant pas les travaux sur le terrain), le Tribunal administratif de Strasbourg a annulé le 14 février 2019 le premier permis a été donné à Arcos / Vinci par le Préfet du Bas-Rhin le 26.10.2017.
L'audience, initialement prévue le 20 décembre 2018, avait été reportée (de façon pour le moins surprenante) au 4 février, à la demande des concessionnaires et de Vinci... qui ont établi ensemble un 2e permis, sans mise à jour de l'étude d’impact mais avec l'avis d'un architecte des Bâtiments de France différent...

logo TA STGA la demande d'Alsace Nature, le Tribunal administratif de Strasbourg devait rendre sa décision sur l'arrêté autorisant les travaux de GCO par VINCI (via sa filiale ARCOS), suite à l'audience du 19 septembre.
La décision, rendue le 25 septembre, a rejeté la demande de suspension de l'arrêté malgré "un doute sérieux sur la légalité de la décision" au motif que "l’exécution des travaux préparatoires est en cours et s’accompagne de troubles à l’ordre public nécessitant la présence des forces de l’ordre"
.

Vous cherchez une info précise ?

Les derniers livres chroniqués

  • Comprendre les plantes et les arbres

    Comprendre les plantes et les arbres

    Vous êtes vous déjà demandé comment fonctionnent les plantes et les arbres ? Vous devriez, c'est fascinant ! Et c'est justement ce que propose de découvrir ce très beau livre, richement illustré de photos et de croquis, sous forme d'un voyage "à l'intérieur des plantes".En faisant le tour de leurs différentes parties (feuilles, troncs, racines, graines, fruits,...) et de leur "co-habitation" avec l'Homme, l'univers de diversité que vous découvrirez vous passionnera d'autant plus en sachant que les plantes qui nous entourent aujourd'hui descendent toutes de simples algues apparues il y a plus de 500 millions d'années.
  • À la découverte des plantes sauvages utiles

    À la découverte des plantes sauvages utiles

    Connaître les plantes sauvages de nos régions peut se révéler très utile : nombre d'entre elles sont aromatiques, médicinales, tinctoriales, dépolluantes, insecticides... ou toxiques ! Ce livre, richement illustré de photos, permet de mieux comprendre les différentes espèces de plantes sauvages de nos régions et d'en reconnaître plus d'une centaine. Il comporte pour chacune une présentation concise et claire (et un "pour éviter les confusions" bien utile pour certaines !) ainsi que ses principales propriétés et usages possibles (alimentaires, pharmaceutiques, cosmétiques, écologiques,...).

Les dernières vidéos

  • Réchauffement climatique : mai 2019 affiche +1,2°C

    Réchauffement climatique : mai 2019 affiche +1,2°C

    Mai 2019 a été globalement l'un des trois mois de mai les plus chauds depuis 1979, avec +1,2 °C par rapport à l'ère pré-industrielle. En mai 2019 : cyclone Fani, inondations et bourrasques de vent en Europe,... les intempéries anormales font partie des effets du réchauffement climatique(source Copernicus)
  • Réchauffement climatique : l'alerte d'Haroun Tazieff en 1979

    Réchauffement climatique : l'alerte d'Haroun Tazieff en 1979

    Réchauffement climatique : l'alerte d'Haroun Tazieff sur les risques du réchauffement climatique, en 1979 dans "les dossiers de l'écran" (archive INA).
« Prix Nobel » Climat : William Nordhaus est-il bien sérieux ?

William Nordhaus - l’un des deux lauréats 2018 du prix de la Banque de Suède en économie en association avec Paul Romer, théoricien de la croissance endogène - est récompensé principalement pour avoir conçu des modèles économiques qui intègrent le changement climatique, comme le modèle DICE (Dynamic Integrated Climate-Economy - modèle dynamique intégré de l’économie et du climat) et sa version régionalisée RICE. Mais sa "solution optimale" conduit à un réchauffement de 3,5°C en 2100 ! Quand on est économiste, on peut donc proposer sans rire un réchauffement de 3,5°C et être récompensé pour des travaux qui affirment qu'il s'agit là d'une situation optimale...

logo alternatives economiques à lire sur www.alternatives-economiques.fr