Infos sourcées - "santé globale" : environnement, biodiversité, climat, santés humaine et animale

Dans une publication en date du 15 mai 2018 (dans les Archives de pédiatrie), des chercheurs de l'INSERM alertent sur la pollution aux particules fines.

Les risques de naissances d’enfants accusant un retard de croissance sont pour partie liés à cette pollution atmosphérique.
Et cela a déjà des répercussions sur la santé des futures générations... avec - à ce jour - un coût de 1,2 milliard d’euros par "année de naissance" !



Etude épidémiologique

Les chercheurs de l’équipe INSERM d’épidémiologie des maladies allergiques et respiratoires (EPAR) ont analysé les données sur les risques de naissances d’enfants accusant un retard de croissance liés à la pollution atmosphérique.

Car - s'il est établi que la pollution a des conséquences sur la santé des individus - les femmes enceintes y sont particulièrement vulnérables et l'exposition à la pollution lors de la grossesse peut entrainer des retards de croissance intra-utérine.

En France métropolitaine, en 2012, 2,3% d’enfants sont nés avec un poids à la naissance inférieur à 2,5 kg bien qu'étant arrivés à terme (on parle d'hypotrophie).

2018 05 pollution bebes person 789663 pixabayEt les chercheurs estiment que pour la moitié d'entres eux, cela était du à l’exposition de la mère aux particules atmosphériques (PM2,5) pendant la grossesse.

Or l'hypotrophie des 8 300 nouveaux-nés ainsi recensés entraîne par la suite de nombreuses conséquences sur le développement avec, pour certains enfants, un important retard de développement intellectuel.

L’équipe de chercheurs s’est donc aussi intéressée aux coûts associés à la prise en charge de l’hypotrophie.


Un coût à l'échelle d'une vie

2018 05 pollution bebes baby 2739294 pixabayDans un premier temps, il faut compter le montant de la prise en charge à la maternité de l’hypotrophie à la naissance : les chercheurs l’ont estimée à 25 millions d’euros.
Ce à quoi il faut ajouter qu’un quart de ces enfants hypotrophes aura des retards moteurs ou intellectuels de développement.
La prise en charge de ces enfants sur l’ensemble de leur vie coûte donc 1,2 milliard d’euros pour les naissances d'une année.

Et, à ce jour, si les implications médicales sont supportées par l'ensemble de la société - les pouvoirs publics finançant les structures de soin et la prise en charge médicale - il reste des coûts complémentaires à l'entière charge des familles, individuellement, puisque ces enfants peuvent impliquer ensuite garde à domicile, absentéisme parental, besoin d'éducation spécialisée,…


Des solutions ?

2018 05 pollution bebes woman 1246318 pixabay

En première "action d'urgence", les chercheurs proposent de mettre en place des mesures de santé publique pour protéger les femmes enceintes (et leurs futurs enfants !) en les informant et en leur recommandant de limiter leur exposition aux particules fines lors de pics de pollution....

Mais cette étude tire un nouveau signal d'alarme :
il est grand temps de mettre en place de vraies politiques d’amélioration de la qualité de l’air !


En attendant...

2018 05 pollution bebes carte prevair PM2 5

Les indices de pollution de l'air sont un reflet de l'ensemble des polluants au niveau du sol.
Mais ils peuvent être consultés, polluant par polluant, chaque jour sur des sites d'observation (et de prévision) comme :

 

Sources :

Pollution atmosphérique en France, un impact sur la santé du fœtus et un coût de 1.2 milliard d’euros pour la société

Publication Archives de Pédiatrie - Volume 25, Issue 4, May 2018, Pages 256-262
Cost of hypertrophy due to intrauterine growth restriction attributable to air pollution in France
(Coûts de l’hypotrophie par retard de la croissance intra-utérine (RCIU) attribuable à la pollution atmosphérique en France)

 

Sciences participatives

Infos "repères"

Infos en cartes

Infos en vidéo

Livres

A lire ailleurs

En Chine, 66 000 morts dans des accidents industriels en 2014

Tous les ans en Chine, de grands accidents industriels, comme celui de Tianjin, attirent l’attention des médias du monde entier sur la très mauvaise situation de la sécurité industrielle en Chine. Malgré les discours volontaristes des autorités chinoises, les acteurs de la société civile ne voient pas d'avancées réelles sur le terrain. Et les catastrophent se succèdent, dans un pays où la culture de la sécurité industrielle est inexistante.

logo novethic à lire sur novethic.fr

More articles [EN]

What will be the cost of oceans' increasing acidification?

england 150397 pixabay mini Increasing acidification of the oceans is a frightening threat and it is still impossible to decide how huge its economic annual impact will be. But what is sure is that it will have a very longlasting footprint!
You never liked problems about pH at school? You will hate this news!
No. Actually, you will hate it in any case: it is about almost all sea animals finally disapearing because of ocean's acidification...

Lire la suite...

A lire ailleurs

« Prix Nobel » Climat : William Nordhaus est-il bien sérieux ?

William Nordhaus - l’un des deux lauréats 2018 du prix de la Banque de Suède en économie en association avec Paul Romer, théoricien de la croissance endogène - est récompensé principalement pour avoir conçu des modèles économiques qui intègrent le changement climatique, comme le modèle DICE (Dynamic Integrated Climate-Economy - modèle dynamique intégré de l’économie et du climat) et sa version régionalisée RICE. Mais sa "solution optimale" conduit à un réchauffement de 3,5°C en 2100 ! Quand on est économiste, on peut donc proposer sans rire un réchauffement de 3,5°C et être récompensé pour des travaux qui affirment qu'il s'agit là d'une situation optimale...

logo alternatives economiques à lire sur www.alternatives-economiques.fr