Infos sourcées - "santé globale" : environnement, biodiversité, climat, santés humaine et animale

Le ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll, a mis tout son poids dans la balance pour que l'usage des insecticides ne baisse pas trop en France : il s’est adressé aux députés lundi, dans une lettre argumentée, pour les inciter à ne pas se prononcer en faveur d’une interdiction simple et totale. La missive, datée du 11 mars et que Le Monde s’est procurée, s’apparente à un procédé pour le moins inhabituel. Et une démarche qui va à l'encontre de ce que conseillent scientifiques et observateurs de la biodiversité.

logo lemonde frà lire sur LeMonde.fr

Sciences participatives

Infos "repères"

Infos en cartes

Infos en vidéo

Livres

A lire ailleurs

Quelques petites astuces basse technologie pour économiser l'énergie

Reporterre a réalisé une vidéo intéressante sur quelques petites astuces low-tech (basse technologie) pour économiser l'énergie : mention spéciale au "meuble-frigo d'hiver" accessible par une fenêtre.

logo reporterreà lire sur reporterre.net

More articles [EN]

Think twice about roof racks: added items cost you as much as +25% in gas

england 150397 pixabay mini While you get ready to hit the road this summer, think twice before hitching a roof racks to your car: added items cost you as much as 25% more in gas! In US, the increasing usage of roof racks (+200% in 2040) may turn into a real concern: they already are responsible for almost 1% of fuel consumption.
Lawrence Berkeley National Laboratory researcher Alan Meier and Yuche Chen of the National Renewable Energy Laboratory have estimated the fuel consumption penalty of roof racks.

Lire la suite...

A lire ailleurs

« Prix Nobel » Climat : William Nordhaus est-il bien sérieux ?

William Nordhaus - l’un des deux lauréats 2018 du prix de la Banque de Suède en économie en association avec Paul Romer, théoricien de la croissance endogène - est récompensé principalement pour avoir conçu des modèles économiques qui intègrent le changement climatique, comme le modèle DICE (Dynamic Integrated Climate-Economy - modèle dynamique intégré de l’économie et du climat) et sa version régionalisée RICE. Mais sa "solution optimale" conduit à un réchauffement de 3,5°C en 2100 ! Quand on est économiste, on peut donc proposer sans rire un réchauffement de 3,5°C et être récompensé pour des travaux qui affirment qu'il s'agit là d'une situation optimale...

logo alternatives economiques à lire sur www.alternatives-economiques.fr