livre revolutions animalesComment la science a-t-elle établi que les animaux sont sensibles, mais aussi capables d'intelligence, d'émotion, de créativité, de joie, d'empathie ?
Quelles certitudes avons-nous à ce jour ?
Et puisque la frontière entre humains et autres animaux devient plus floue, comment envisager de nouveaux rapports avec eux ?

Ce livre événement répond à la somme des questions scientifiques mais aussi politiques, juridiques et sociales que les découvertes récentes ont fait naître.

livre bioversite ville quaeNon, la biodiversité, ce n'est pas simplement des papillons bleus ET des papillons jaunes dans un même champ... ;-)
D'ailleurs, tout comme le rat des champs avait un cousin en ville, la biodiversité existe en version "biodiversité urbaine". Et ce livre donne à voir, par touches, ce que la biodiversité en ville recouvre de réalités concrètes, de détails imbriqués.

Qui visite nos poubelles ? À quoi servent les jardins ? Comment un arbre peut-il vivre dans un trottoir ? Y a-t-il moins de plantes en ville qu’à la campagne ? Quelles plantes poussent sur les toits ? Qui pollinise les fleurs des villes ? Les perroquets vont-ils détrôner les moineaux ? Qu’est-ce que des trames vertes et bleues ? Quel rôle peut jouer le citadin ?

livre guerison du monde fayardAvec une "crise" - sous entendue économique - invoquée à longueur de journée, la tentation est grande de sombrer dans le pessimisme ou le fatalisme, dans tous les domaines, y compris la sauvegarde de l'environnement...

En alternative à ces deux voies, aussi négatives et inutiles l'une que l'autre, le regard particulier de Frédéric Lenoir en ajoute une troisième, bien plus constructive et intéressante : prendre du recul et mesurer la situation mondiale actuelle avec un grand angle (le monde n'est pas l'Occident), une grande mémoire (l'Histoire de l'humanité date d'avant la révolution industrielle) et sans prisme (tout n'est pas économie et finance).

Qu’est-ce que l’écologie scientifique ?

Comme toute science, l’écologie scientifique a le monde qu’elle prétend étudier qui lui colle à la peau. Cela n’invalide pas la scientificité de l’écologie mais, au contraire, confirme que l’écologie scientifique n’est pas différente des autres activités scientifiques. L'écologue doit assumer le fait que les interactions du monde vivant qu’il étudie sont elles-mêmes en interaction avec d’autres sphères, qu’elles soient éthique, politique ou citoyenne.

logo sciences critiques à lire sur sciences-critiques.fr